Les interactions médicament–aliment sont définies par les modifications d’efficacité ou de toxicité d’un médicament

par le biais de l’alimentation, d’extraits de plantes, de compléments alimentaires pris simultanément et sont parfois

méconnues par le public et les médecins dans de plus rares cas.


Par exemple, un simple verre de jus de pamplemousse possède le pouvoir d'augmenter la biodisponibilité orale d'un

médicament, ce qui peut entraîner une amélioration de son efficacité, ou l'apparition d'effets indésirables.


C'est pourquoi nous vous recommandons conformément à la littérature scientifique qui suit de ne pas consommer de
jus de pamplemousse, d'ail ou de millepertuis durant votre traitements phyto-végétal ou médicamenteux.

Chez Life Capsule nous sommes adeptes de la phytovigilance qui consiste en la surveillance des effets indésirables

et des interactions médicamenteuses consécutifs à l’emploi de médicaments à base de plantes, de compléments

alimentaires à base de plantes, de phytocosmétiques et / ou de plantes médicinales. Nous vérifions régulièrement

qu'aucune nouvelle publication scientifique n'ait fait état d'effets indésirables ou d’interactions avec les composés

végétaux que nous utilisons. Notre produit phare le Leptiplus qui stimule votre production de leptine afin de brûler
vos graisses plus rapidement est garanti sans effets secondaires.

En l'état actuel de nos connaissances les recherches scientifiques expliquent que certains aliments (les aliments frits,
les aliments à base de gluten, le mais et le soja ogm et l’alcool) réduisent l'action de la leptine au sein de votre
 organisme, et c'est cette hormone qui régule la fonte de vos calories. La consommation  de ces  aliments n'est
bien  entendu par dangereuse (sauf pour l'alcool si vous en buvez plus de 2 verres par jour) pour votre santé mais
induit une réduction de votre taux de leptine. Si vous êtes sous traitement de Leptiplus cela réduira considérablement
l'effet de celui-ci.

En ce qui concerne les lectures scientifiques au sujet des aliments et de leurs effets nous vous invitons à vous

référer uniquement à des études médicales dûment publiées dans des revues scientifiques à comité de lecture et

bien vérifier que les auteurs appartiennent à des établissements publics (de recherche, d'université de médecine

ou de pharmacie, ou d'instituts de santé agrées par l’État).


Voici une liste non exhaustive de publications scientifiques prouvant les mécanismes d'action de ces aliments :

(vous trouverez ces publications sur internet via votre moteur de recherche)


- Jus de pamplemousse et médicaments : une association à surveiller
  Thérapie 2002, vol. 57, n°5, pages 432 à 445
  Centre Hospitalier Régional et Universitaire de Rennes, Hôpital de Pontchaillou, Service Pharmaceutique, Rennes

- Influence du jus de pamplemousse sur la toxicité des statines en pratique clinique
  Sang Thrombose Vaisseaux, mai 2004, volume 16, numéro 5, pages 249-52
  Clinique thérapeutique, service de médecine interne A, Hôpital Lariboisière, Paris

- Interaction médicaments et aliments (cas du jus de pamplemousse)
  Thèse, année 2001, 1 volume, 77 pages
   Université de pharmacie Joseph Fourier, Grenoble

- Prise alimentaire : qui contrôle quoi ?
 Journées Annuelles de l'Institut Roche de l'Obésité No2, Dijon , FRANCE (25/04/2002)
 Service d'Endocrinologie, Maladies Métaboliques et Nutrition, CHU Nord, Marseille, FRANCE

- La phytovigilance : impératif médical et obligation légale
  Annales Pharmaceutiques Françaises, 22 juin 2015, Volume 74, Issue 1, Pages 49-60,

- Les principales interactions médicamenteuses pharmacocinétiques
  Actualités Pharmaceutiques, mars 2016 Volume 55, Issue 554, Pages 6-15